Red Bull -A- des ailes

Lorsque vous étiez producteur d’energy drinks il y a 10 ans, votre image de marque était intimement liée aux fins de soirées déjantées. Cela enflamme le teenager en furie, mais n’est pas hyper « bankable » pour conquérir le monde… Mais ça, c’était avant Red Bull et sa stratégie marketing unique.

Du sponsoring énergétique

On associe plus Red Bull à une Vodka qu’à l’hygiène d’un sportif haut niveau? FAUX! ARCHI-FAUX! La preuve bourrée d’images

les athlètes sont au coeur de la stratégie markting de Red Bull

la branche sexy du marketing Red Bull!

« Toujours plus haut, toujours plus fort, partout autour du globe » pourrait être la devise de l’entreprise autrichienne. Très tôt, Red Bull organise sa stratégie de communication autour du sponsoring.  Le premier contrat remonte à 1989 et associe la marque au pilote de F1 Gerhard Berger. 24 ans après, Red Bull dispose d’un portefeuille de plus de 500 athlètes signés, principalement dans les sports extrêmes ou mécaniques. On compte dans ses rangs un nombre considérable de champions du monde, de recordman du monde, et autres légendes dont voici un échantillon :

  • Felix BAUMGARTNER – l’homme le plus maté en direct sur Youtube
  • Sebastian VETTEL
  • Sébastien LOEB
  • Robby NAISH
  • Travis PASTRANA
  • Maya GABEIRA
  • Dougie LAMPKIN
  • Lindsey VONN

La marque encourage également des défis plus personnels. C’est le cas avec Christian SCHIESTER, passé de buveur invétéré à champion d’ultrafond : du pain béni pour contrer l’image underground.

Trop nombreux pour n’être qu’une seule Team, les athlètes sont organisés par pays : à quand les championnats du monde Red Bull?

Le moteur des sports extrêmes

Photo de Sébastien Loeb

Photographie de Sébastien Loeb au départ de Pikes Peak

Le 30 juin 2013, Sébastien LOEB, devenu porte étendard Red Bull, pulvérise le record de la célèbre course de côte de Pikes Peak avec un temps de 8’13″878 (améliorant de plus d’1 minute 30 le précédant record).

Le 14 octobre 2012, Felix BAUMGARTNER décroche 3 records du monde (sportifs) lors du projet Red Bull Stratos (chute libre la plus rapide / saut en chute libre le plus haut / voyage d’un homme en ballon le plus haut). Ce défis est risqué pour Red Bull. De part sa couverture médiatique, il restera un succès marketing sans équivoque, mais aurait pu virer au drame et ternir durablement l’image de la marque.

L’organisation d’évènements est une mécanique bien huilée chez Red Bull, dont les débuts remontent à 1988, avec la première édition du Red Bull Dolomitenmann. Depuis, Red Bull joue un rôle structurant pour de nombreuses disciplines sportives et culturelles dans plus de 30 pays :

  • alpinisme
  • base jump
  • BMX
  • courses de caisse à savon
  • concerts & festivals
  • golf
  • F1
  • mountain bike
  • raid aventure
  • surf
  • trial
  • WRC

Dépasser ses limites, n’est ce pas ce que l’on demande à une boisson énergisante? Alors Red Bull le montre dans ses nombreux contenus éditoriaux, photos & vidéos. La couverture médiatique est très large : du reportage de présentation des athlètes au suivi en direct d’une compétition. Et comme les contenus sont pléthore, Red Bull imagine des séries diffusées sur la web TV. Mais que reste-t-il aux autres?

Et s’ils arrêtaient la boisson…

C’est presque déjà le cas a en croire RedBull.com! Sur une home dédiée au sport, seul un discret lien en haut à droite permet d’accéder à l’information sur la boisson – copie d’écran de la home Red Bull.

Et c’est logique : au 1 juillet 2013, Red Bull cumule 39 millions de fan Facebook et 934 000 fallowers sur Tweeter, ainsi qu’une web TV et de très nombreux sites internet. Le défi Red Bull Stratos a multiplié par 16 le précédant record d’audience de Youtube avec pas moins de 8 millions d’internautes connectés en direct pendant le saut. L’agence Havas estime à 1 milliards d’euros le earned media généré par cette opération : dément! Red Bull occupe l’espace digital.

Dietrich MATESCHITZ, fondateur de la marque (en 1987) et actuel PDG, va dans ce sens lorsqu’il affirme au moment du Red Bull Stratos : « Red Bull est une entreprise de boissons tout autant qu’un groupe de média ». Il a d’ailleurs créé Media House en 2007, avec pour objectif de diffuser les contenus Red Bull sur l’ensemble des médias… L’athlète serait-il sur le point d’être récompensé de ses années d’effort?

Une réflexion au sujet de « Red Bull -A- des ailes »

  1. Ping : RedBull inbound marketing | Work in progress...

Laisser un commentaire